FRENCH TECH TREMPLIN : Une égalité morale et légitime

19 nov. 2020 par Valentine Ballot

Jeudi 5 Novembre 2020, s’est tenu en ligne le premier jury French Tech Tremplin Incubation. Un programme prônant l ‘égalité des chances au sein du monde entrepreneurial : retour sur cet évènement 100% digital.

French Tech tremplin incubation : qu’est-ce que c’est ?

French Tech Tremplin est avant toute chose, un programme qui porte très bien son nom : parce qu’il s’agit ici, essentiellement, d’une plateforme permettant de propulser les entrepreneurs en herbe dans « la cour des grands ».

Un tremplin qui leur offre la chance de concrétiser ou d’accélérer des projets inspirants, de palier à leur manque de réseaux et financement pour qu’ils puissent enfin dévoiler la chose la plus importante à nos yeux : leur capacité à entreprendre pour changer positivement le monde.

Ce dispositif offre une véritable opportunité à nos talents de tout âge et issus de tout horizons de révéler de vrais marchés, des solutions, ou des usages qui pourraient révolutionner notre quotidien grâce à la tech.

À l’instar de Jean-Jacques Rousseau au 17ème siècle, qui n’a cessé de dénoncer les inégalités, fustigeant les obstacles qu’elles opposent à la mise en place d’une société méritocratique. Les inégalités sont « des privilèges dont quelques-uns jouissent au préjudice des autres », définit-il. Elles n’existaient pas à l’état de nature, mais sont nées du développement de la société. Faute d’en sortir, celle-ci ira vers le chaos. Il faut retrouver « une égalité morale et légitime ».

De même, aujourd’hui, La French Tech prône avant toute chose l’égalité des chances. Ce n’est pas parce que nous venons d’un milieu socio-économique moins favorable, que l’on n’a pas eu les moyens de se payer des études dans une grande école, que créer sa startup pour devenir un leader mondial n’est pas possible. Et tel est le crédo de French Tech Tremplin.

« Nous voulons aller chercher les talents, l’esprit d’entreprise partout où ils sont c’est-à-dire partout en France. » 
Kat Borlongan, Directrice de la Mission French Tech

Ici se tient, après la phase Prépa qui est réservée aux porteurs de projets qui veulent s’assurer de la pérennité de leur idée de business, la phase Incubation : continuité logique pour passer de l’idée à l’action, en créant sa startup et en étant accompagné au sein d’un des nombreux incubateurs partenaires, renforcé par un financement pour qu’elles puissent se développer.

Structure de droit français, le projet  doit par ailleurs respecter 2 conditions :

  1. Avoir une composante numérique forte
  2. Avoir une dimension innovante (innovation de service, d’usage, technologique…).

Au-delà de ces conditions fondamentales constitutives à l’ADN de La FRENCH TECH, l’entrepreneur.e. doit répondre à l’un des 4 critères suivants pour pouvoir candidater :

  1. être étudiant boursier,
  2. habiter dans un QPV (Quartier Prioritaire de la Ville),
  3. avoir un statut de réfugié
  4. être bénéficiaire de minimas sociaux.
 

Envie de tenter sa chance ? Et bien, c’est exactement ce que ce qu’on fait 39 entrepreneur.e.s de partout depuis les Hauts-de-France.

Le déroulement du jury dans un contexte particulier

Qui dit RE-confinement, dit distanciation physique et travail à distance. Mais nous ne nous appellerions pas La French Tech sans agilité et capacité de rebond, n ‘est-ce pas ?

C’est ainsi que partout en France et depuis l’outre-mer, Les 13 Capitales et 5 Communautés French Tech ont organisé sur la même semaine, des jury à distance via visioconférence, et ainsi donner la chance à des centaines d’entrepreneur.e.s de défendre leurs projets.

La chaleur du Nord n’est plus à démontrer et c’est certain que nous aurions préféré des auditions en réelle mais cela n’a pas empêché aux 25 membres du jury des Hauts-de-France d’accueillir chaleureusement les candidats pour un sélection professionnel & éthique.

Nous en profitons pour remercier une nouvelle fois notre jury de choc et charme qui a su pleinement se mobiliser. (Listing* en fin d’article)

Une journée marathon en ligne, très bien ficelée.

10h00, les membres se sont réunis online autour de la table (enfin plutôt sur leur table de bureau ou salle à manger) pour se saluer autour d’un café digital, et prendre connaissance du système de notation, du temps de répartition pour chaque candidats (5 min de pitch et 5 min de délibération de la note), et des horaires de passage de chacun de la journée. S’en est suivi un marathon de présentations, commençant à 10h pour se finir à 18h30, avec une rapide pause lunch & coffee, tout de même 😊

L’ « Elevator Pitch » est une discipline indispensable à acquérir dans la vie d’un entrepreneur.e  de la Tech, c’est l’art de présenter de manière synthétique pour donner envie à son audience de croire en leur projet, c’est dans ce parfait état d’esprit que c’est déroulé cette journée au désarroi parfois de certains candidats qui devait ainsi se forcer à être clair, concis et aller à l’essentiel de leur concept mais au grand plaisir des membres du jury qui ont vu passer la journée à vitesse grand V.

Concernant les critères de notation, ils s’articulaient autour de 4 fondamentaux (tous /5) :

  1. les qualités Entrepreneuriales,
  2. la motivation de l’équipe,
  3. la qualité du projet
  4. l’adéquation équipe/projet.

Si un dossier plaisait particulièrement par l’impact social du projet, par son intégration dans le territoire, ou bien par le parcours des porteurs de projet, chaque membre du jury pouvait accorder un point bonus.

18h45 sonne le glas (ok 15mins de glissement c’est pas si mal) et tous nos lauréats ont bien eu l’occasion pitcher leur idées souvent innovantes, parfois incroyables et quelques rares fois… surprenantes ^_^.

Une Lutte contre les stéréotypes

Il est vrai que lorsque l’on parle de diversité, on pense en premier lieu à la parité homme-femme. Mais il ne s’agit pas que de cela ! Il faut que cela s’applique à toutes les discriminations éventuelles : l’âge, la classe sociale, l’origine ethnique, les diplômes, les situations d’handicap…etc. Alors même si, dans le domaine de la tech, l’égalité des sexes, à compétence égale, nous est indispensable, il nous est tout aussi indispensable d’offrir l’opportunité à toutes les disparités de se lancer dans l’entreprenariat tech. Ici, nous cherchons avant tout le talent, d’où qui il vienne.

Les start-ups t jouent un rôle clef dans l’évolution de nos modes de travail mais aussi dans nos pratiques managériales : par ses outils, les nouvelles formes de communication, la gouvernance et la transformation de l’environnement de travail. Elles doivent maintenant prendre en main ces enjeux de diversité, et devenir un moteur d’innovation pour toutes les entreprises. C’est ce que met en avant ce formidable programme qu’est French Tech Tremplin.

Après tout, la diversité n’est-elle pas depuis toujours, source de créativité et d’innovation ? Assurément, elle est également vecteur de performance économique et génératrice d’emplois. 

 

 

 

Next step

Maintenant que toutes les notes ont été remonté au niveau national, la prochaine sera désormais d’attendre avec impatience la délibération finale prévu pour mi-décembre 2020 et connaitre ainsi les heureux élus qui pourront bénéficier de cet incroyable programme.

To be continued…

 

* Tous nos remerciements aux membres du jury French Tech Tremplin Incubation 2020 de La French Tech Lille constitué des représentants des acteurs suivants :

Bpifrance Hauts-de-France, Métropole Européenne de Lille, Ionis 361, Plaine Images, CréInnov Université de Lille, Eurasanté, Euratechnologies, Edhec Entrepreneurs, Transalley, Blue Linving Lab, Le Village by CA HdF, La Station, Market Leader, Louvre Lens Vallee, et ainsi qu’aux entrepreneurs qui ont représentés à la fois la Capitale French Tech Lille mais également nos Communautés French Tech Littoral HdF, French Tech HdF Sud & French Tech Grand Hainaut.

Fermer le menu