La FRENCH TECH LILLE : TO THE INFINITY AND BEYOND 🚀

21 dec. 2020 

Focus sur 5 startups de notre écosystÚme qui ont su en 2020, tirer leur épingle du jeu malgré la crise Covid19

La French Tech Lille a sondé son écosystÚme de start-ups pour déceler celles qui ont su se démarquer malgré un contexte difficile, par leur résilience, leur croissance, voire leur pertinence face à une telle situation inédite.

Zoom sur 5 de nos startups des Hauts-de-France qui ont cartonnĂ© en 2020 đŸ€©

1 – 52entertainment, Leader mondial du bridge en ligne

La sociĂ©tĂ© lilloise 52 Entertainment s’est imposĂ©e en l’espace de deux ans comme le leader mondial du bridge en ligne.

AprĂšs un dĂ©ploiement rĂ©ussi en Chine, la sociĂ©tĂ© a pu doubler son chiffre d’affaires durant le confinement et passer de 25 Ă  130 personnes. Une Ă©tape forte dans le dĂ©veloppement de cette sociĂ©tĂ© qui vise les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2022.

“Le bridge reprĂ©sente 100 millions de joueurs qui se rĂ©unissent en temps normal dans des clubs. Pendant le confinement, la fermeture de ces clubs nous a permis d’avoir un afflux de joueurs extrĂȘmement important. Le challenge a Ă©tĂ© de gĂ©rer cet afflux et les convaincre de rester sur l’application en fidĂ©lisant notre service.” explique Olivier Comte, son dirigeant.

http://www.52-entertainment.com/

2 – Petit Bambou, la star des applis de mĂ©ditation

Alors que le sujet de la santĂ© mentale se pose au cƓur de notre sociĂ©tĂ©, le secteur du numĂ©rique a pu tirer parti de cette tendance pour proposer des solutions qui correspondent aux usages de la population.

Petit Bambou, basée sur Tourcoing à la Plaine Images, a su allier les 2 avec brio.

L’application qui propose des sessions de mĂ©ditation mobile a dĂ©collĂ© pendant le confinement, afin d’adresser la dĂ©tresse psychologique importante de ses utilisateurs. La start-up en croissance a triplĂ© son nombre d’utilisateurs.

“Nous sommes passés de 5.000 à 15.000 nouveaux utilisateurs par jour. Nous avons ouvert de nombreux programmes gratuits et offert un millier de codes au personnel soignant des hôpitaux de l’AP‐HP, de Tours
,” explique Ludovic Dujardin, cofondateur de l’entreprise.

https://www.petitbambou.com/fr/

3 – Everysens, leader de la Digitalisation de la Supply Chain

Alors que le secteur logistique joue un rĂŽle encore plus essentiel dans le contexte actuel, Everysens, start-up basĂ©e Ă  Euratechnologies Ă  Lille, et reconnue pour ses solutions digitales de pilotage transport en temps rĂ©el a su innover en proposant Ralf, le tout premier assistant transport digital alimentĂ© par l’intelligence artificielle. “Ralf accompagne les Ă©quipes opĂ©rationnelles dans la gestion transport afin de faciliter la collaboration entre les diffĂ©rents acteurs du transport.

“La supply chain est composĂ©e d’un grand nombre d’acteurs qui doivent nĂ©cessairement travailler ensemble pour fournir un niveau de service Ă©levĂ©, Ă  des clients finaux toujours plus exigeants. L’intĂ©rĂȘt d’une intelligence telle que Ralf est d’orienter les efforts de chacun pour anticiper les problĂ©matiques avant qu’elles ne soient rĂ©elles ” explique Dr. Youness Lemrabet, CEO d’Everysens.

C’est dans ce contexte de crise que de grands industriels comme Arkema ou encore Total ont dĂ©cidĂ© d’investir dans leur solution d’optimisation transport et ont Ă©tĂ© sĂ©duit par la plateforme Everysens.

https://www.everysens.com/

4 – BeSmart-edu amĂ©liore l’accĂšs Ă  l’éducation, mĂȘme pendant le confinement

CrĂ©Ă©e en 2018 au sein de la pĂ©piniĂšre du Septentrion Ă  Amiens, BeSmart-Edu rĂ©pond aux difficultĂ©s auxquelles les Ă©tudiants sont confrontĂ©s dans la poursuite de leur Ă©tude due Ă  l’inĂ©galitĂ© des ressources Ă©ducatives. Pendant le confinement, la start-up a su digitaliser l’apprentissage des sciences, pour les Ă©lĂšves de cinquiĂšme jusqu’au niveau bac +4 via des tablettes connectĂ©es accompagnĂ©es d’un systĂšme de visioconfĂ©rence interactif.

« La crise sanitaire a Ă©tĂ© une opportunitĂ© de fournir un enseignement de qualitĂ© aux jeunes hors des mĂ©tropoles, vivant Ă  l’international et dans l’incapacitĂ© physique de suivre des cours, assure Daniella Tchana, sa cofondatrice et directrice gĂ©nĂ©rale. Cette pĂ©riode nous a permis de renforcer notre crĂ©dibilitĂ©.” explique Daniella Tchana, directrice gĂ©nĂ©rale de BeSmart.

https://besmart-edu.fr/

5 – NeoLedge : dĂ©matĂ©rialise les services centraux de la Tunisie

Éditeur international de solutions SaaS, NeoLedge , dont le siĂšge social est Ă  Lille, dĂ©veloppe des services de confiance pour la dĂ©matĂ©rialisation et la gestion des contenus d’entreprise, de traitement de requĂȘte citoyennes et de courrier. Cette solution permet l’automatisation de certains processus mĂ©tiers. Cette annĂ©e, la start-up lilloise a signĂ© son plus gros contrat pendant la crise sanitaire avec l’Etat tunisien.

« Le Covid-19 a Ă©tĂ© un coup d’accĂ©lĂ©rateur. Le marchĂ© avait Ă©tĂ© conclu auparavant, en 2016, mais les choses traĂźnaient. La pandĂ©mie a rĂ©vĂ©lĂ© la nĂ©cessitĂ© de nos solutions. » Assure Eric RUYFFELAERE, son CEO.

https://www.neoledge.com/fr/

Fermer le menu